Ce dimanche, les pluies se sont essentiellement concentrées sur les reliefs (épisode cévenol). Les cumuls ont été assez classiques sur les Cévennes, avec peu d’incidence sur les cours d'eau. On notera aussi qu'une violente cellule orageuse a concerné ce dimanche matin les abords du bassin de Thau puis le centre de l'Hérault où une tornade a été filmée par plusieurs témoins près de l'autoroute A75 entre les communes de Pézenas et Clermont-l'Hérault.

Demain, le temps sera couvert mais restera calme une bonne partie de la journée. En fin d'après-midi, quelques averses pourront circuler sur le département, avec un risque orageux assez limité.

C'est entre mardi et (surtout) mercredi que la situation sera particulièrement à surveiller sur la région, en lien avec la lente remontée d'une goutte froide depuis l'Espagne. La tendance actuelle est la mise en place d'une convergence des vents sur le Roussillon et l'ouest languedocien, avec des pluies diluviennes qui tomberaient sur ces secteurs pendant plusieurs heures.

Si la région montpelliéraine ne semble pas la plus visée, de fortes précipitations pourraient aussi nous concerner à un moment ou un autre durant ces deux jours.

La dynamique, le timing ainsi que la trajectoire exacte de ce système dépressionnaire restent encore à préciser, et seule l'analyse de la synoptique de méso-échelle permettra de cerner plus précisément le potentiel d'instabilité, notamment le risque orageux.

Un nouveau point sera donc publié d'ici demain soir sur meteoclapas.fr.

Modélisation de la goutte froide par GFS, ici positionnée entre l'Afrique du Nord et l'Espagne (meteociel.fr)