L'épisode méditerranéen est en place depuis ce matin sur notre région. Ce mardi soir, les précipitations concernent essentiellement l'ouest de l'Hérault, avec de forts orages en cours à l'heure de la rédaction de ce bulletin. Dans l'Aude et les Pyrénées-Orientales, les pluies sont un peu plus aléatoires, sous forme d'averses, parfois fortes.

Depuis le début de la dégradation, il est déjà tombé plus de 40 mm à l'aéroport de Fréjorgues, 45 à 60 mm à Montpellier, 55 mm à Aniane, 80 mm à Saint-Jean-de-Védas. Moins de 30 mm ont été relevés à Lunel. Des cumuls qui restent, à ce stade, tout à fait classiques sur ces secteurs.

A quoi s'attendre ces prochaines heures?

La goutte froide - à l'origine de cette perturbation - va remonter progressivement vers la France. De nouveaux forçages vont permettre le développement d'orages intenses, et l'on redoute une instabilité plus marquée qu'aujourd'hui, notamment en zone littorale. Le risque de stationnarité sera également présent, sans qu'on ne puisse l'affirmer.

Les orages reprendront de la vigueur en cours de nuit sur les Pyrénées-Orientales puis l'Aude, avant de se décaler lentement vers l'est de la région durant la matinée. Le pic de précipitations est attendu entre le milieu de matinée et le début d'après-midi sur notre département.

Sur le montpelliérain, d'ici demain soir, on attend 50 à 100 mm supplémentaires, localement plus en cas de phénomène stationnaire.

Enfin, il convient de faire attention près des littoraux de la région, qui ont été placés en vigilance Orange "Vagues-submersion" pour demain.

Le Lez a retrouvé des couleurs ce mardi mais reste à un niveau assez bas (moins d’un mètre quai du Pirée).