Avant toute chose, il convient de préciser que la projection ci-dessous porte sur une échéance supérieure à cinq jours ; nul donc intérêt de porter quelconque conclusion hâtive. 

Si le changement de saison s’effectue le 23 septembre dans l’hémisphère nord, il a commencé depuis le 1er septembre d’un point de vue météorologique. On le sait, c’est à partir de cette période que les phénomènes méditerranéens et/ou cévenols sont le plus susceptibles de se produire. 

Depuis quelques sorties, les modèles de prévision affichent plusieurs signaux concernant une première offensive pluvio-orageuse sur notre bassin méditerranéen, en début de semaine prochaine.

Il suffit de voir le diagramme de l’ensembliste GEFS pour apercevoir ces signaux perturbés : 

Diagramme de l'ensembliste GEFS pour Montpellier (Meteociel.fr)

D’un point de vue synoptique, les principaux modèles entrevoient en effet un système dépressionnaire qui aborderait les Iles Britanniques, induisant un flux de Sud humide (situation classique dans ce genre d’épisode). Son positionnement exact sera déterminant.

Cette tendance se maintiendra-t-elle ? Rendez-vous mercredi pour un prochain point. En attendant, mis à part mercredi, le temps devrait rester beau et chaud une bonne partie de la semaine.